Pierre Gattaz, était l’invité ce vendredi matin de BFM TV et RMC.

Le président du Medef a expliqué que «le chômage est la première injustice française». Il a donc appelé à faire des «réformes pour que les PME n’aient plus peur d’embaucher ».

« Nous avons une conjoncture intéressante, a indiqué Pierre Gattaz. On doit profiter de ces mois qui vont arriver pour faire des réformes structurelles ». « Il faut accélérer le pacte de responsabilité et continuer de faire un environnement de confiance. Il faut éviter les mesures anxiogènes », a-t-il poursuit. Selon le président du Medef, « il faut évacuer le problème de pénibilité ». Sans demander la suppression de la loi, il souhaite « que l’on fasse de vraies réformes sur le marché du travail », qu’on adapte et sécurise « le CDI comme un contrat de mariage », « où l’on met les causes de séparation ». Sur le pacte de responsabilité, Pierre Gattaz  considère qu’« il se met en place depuis quelques mois. C’est étalé jusqu’à 2017. On joue le jeu ». « Les marges que l’on va dégager permettront de désasphyxier les entreprises. Elles retrouveront de la compétitivité. Le Medef motive tous les jours les filières. On avance », insiste-t-il. Enfin, pour le président du Medef « l’environnement c’est un marché de croissance », « c’est un marché considérable pour l’ensemble de la planète ».

>> Voir la vidéo